Rechercher
  • Eric

Esch : la Vélorution revient en force

La crise du Coronavirus avait stoppé la Vélorution dans son élan printanier au mois de mars. Mais les « Vélorutionaires » ne se sont pas dégonflés pour autant. Ils ont pris le maquis quelques temps pour réfléchir au ‘monde d’après’ qui sera forcément meilleur sur 2 roues que sur 4 : pour la santé, pour la mobilité, pour la planète et pour la qualité de vie dans nos villes… Ils en ont profité pour réfléchir aux prochaines étapes de la vélorution.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette période « en roue libre » a porté ses fruits. Le 20 juin, quelque 110 personnes se sont rassemblées pour envahir les rues d’Esch et de Belval. Un record d’affluence qui démontre un engouement croissant pour le vélo comme moyen de déplacement quotidien, dans cette période particulière. Pour la 1ère fois, la Vélorution a rejoint Belval, dont l’accès à vélo est loin d’être évident. Sur l’itinéraire, le redouté rond-point Raemerich, a été envahi quelques minutes dans la bonne humeur, avec un concert de sonnettes, sous le regard incrédule mais bienveillant des automobilistes.

Cette 3ème édition de la Vélorution a également pris une nouvelle dimension en organisant un atelier de réparation pour les vélos le matin et un barbecue à midi. Ces deux initiatives ont permis aux amoureux de la petite reine de faire connaissance et de partager leur expérience et leurs rêves d’une ville plus cyclable. C’est la Schëfflenger Jugendhaus qui a assuré l’atelier mécanique, illustrant par la pratique que le vélo n’est pas seulement un moyen de se déplacer, mais également un moyen de gagner en autonomie, d’apprendre, ou tout simplement de s’épanouir. Le CIGL Esch a également contribué au succès de l’opération, en prêtant 8 Vël’Ok flambant neufs, qui avaient été réservés par les participants, et en confectionnant les gilets jaunes « Vélorution ».


Les clubs cyclistes eschois Vélo Union Esch et Terres Rouges Bikers ont également soutenu la vélorution pour sécuriser le parcours à chaque carrefour, afin de permettre notamment aux familles de participer à l’événement avec leurs enfants, en toute quiétude. Plusieurs bénévoles ont également apporté leur soutien à l’organisation du barbecue et Ensemble Quartiers Esch (InterActions asbl) a prêté son triporteur qui a été décoré par les Vélorutionaires pour l’occasion.


Bref, cette 3ème édition de la vélorution a démontré tout le potentiel fédérateur de la bicyclette. Familles, jeunes et moins jeunes, étudiants et salariés, individus et associations, le vélo rassemble au-delà des différences. Et le désir d’une mobilité apaisée était parfaitement compatible avec l’expression d’un message de Paix plus global puisque la Marche pour la Paix débutait exactement au moment où la Vélorution se terminait, permettant à de nombreux cyclistes de faire d’une pierre deux roues.


Le succès de cette 3ème édition démontre surtout qu’il existe une attente forte en matière de mobilité douce, que le vélo peut être le moteur du changement et qu’une vélorution permanente est possible si les mesures nécessaires sont mises en place afin de permettre aux cyclistes de se déplacer en toute sécurité, et de bénéficier d’infrastructures adéquates pour aller travailler et effectuer leurs déplacements quotidiens à vélo.


La Vélorution a mis le grand braquet. Elle ne s’arrêtera pas. Elle vous donne rendez-vous en septembre pour une édition spéciale. Pour rester informé sur la prochaine édition, rd-vz sur FB (REconomy Luxembourg) et sur Internet (www.eschmaachmat.lu).


Pour la Vélorution (REconomy Quartiers Esch) Jean Larock & Maëlle Lepetit



37B rue de la Fontaine

L-4122 Esch-sur-Alzette

reconomy@cell.lu

facebook REconomy luxembourg blanc
linkedin REconomy luxembourg blanc
meetup REconomy luxembourg blanc

@2020 - REconomy - made with ❤ by téMéRaiRe marketing